Astronomie

Quelle est l'importance de trouver des néons dans l'atmosphère lunaire ? nouvelle explication du clair de lune ?

Quelle est l'importance de trouver des néons dans l'atmosphère lunaire ? nouvelle explication du clair de lune ?

Maintenant que le vaisseau spatial LADEE de la NASA a confirmé la présence de néon dans l'atmosphère de la lune, l'explication officielle de la lumière de la lune pourrait-elle finir par passer de la réflexion de la lumière du soleil à une sorte d'interaction électromagnétique avec le néon causée par les vents solaires, ou quelque chose comme ça ?


L'« atmosphère » de la lune n'est pas vraiment une atmosphère et est parfois appelée exosphère. La densité de particules dans l'atmosphère lunaire est suffisamment faible pour être considérée comme un très bon vide pour les expériences terrestres.

La découverte est mentionnée dans cet article sur phys.org, qui dit spécifiquement

Il n'y a pas assez de néon pour faire briller la lune, car l'atmosphère de la lune est extrêmement ténue, environ 100 000 milliards de fois moins dense que l'atmosphère terrestre au niveau de la mer.

Le comportement d'une atmosphère dense est déterminé par les collisions entre ses atomes et ses molécules. Cependant, l'atmosphère de la lune est techniquement appelée exosphère car elle est si mince que ses atomes entrent rarement en collision.

Quant à la question « quelle est l'importance » dans votre titre, elle semble principalement être une confirmation de quelque chose qui a été prédit depuis un certain temps, ainsi que fournir plus de données concernant les exosphères : le type d'« atmosphère » le plus courant dans le système solaire.


Les scientifiques fournissent une nouvelle explication de la face cachée de l'étrange asymétrie de la Lune

La Lune de la Terre a un «côté proche» qui est perpétuellement tourné vers la Terre et un «côté éloigné», qui fait toujours face à la Terre. La composition de la face visible de la Lune est étrangement différente de sa face cachée, et les scientifiques pensent enfin comprendre pourquoi.

Institut de technologie de Tokyo

IMAGE: La composition de la face visible de la Lune est étrangement différente de celle de sa face cachée, et les scientifiques pensent enfin comprendre pourquoi. Voir plus

L'histoire du système Terre/Lune reste mystérieuse. Les scientifiques pensent que les deux se sont formés lorsqu'un corps de la taille de Mars est entré en collision avec la proto-Terre. La Terre a fini par être la plus grande fille de cette collision et a conservé suffisamment de chaleur pour devenir tectoniquement active. La Lune, étant plus petite, s'est probablement refroidie plus rapidement et s'est "gelée" géologiquement. L'apparent dynamisme précoce de la Lune remet en cause cette idée.

De nouvelles données suggèrent que cela est dû au fait que les éléments radioactifs ont été distribués uniquement après la collision catastrophique de formation de la Lune. La Lune de la Terre, avec le Soleil, est un objet dominant dans notre ciel et offre de nombreuses caractéristiques observables qui occupent les scientifiques à essayer d'expliquer comment notre planète et le système solaire se sont formés. La plupart des planètes de notre système solaire ont des satellites. Par exemple, Mars a deux lunes, Jupiter en a 79 et Neptune en a 14. Certaines lunes sont glacées, d'autres rocheuses, d'autres encore géologiquement actives et d'autres relativement inactives. Comment les planètes ont obtenu leurs satellites et pourquoi elles ont les propriétés qu'elles possèdent sont des questions qui pourraient faire la lumière sur de nombreux aspects de l'évolution du système solaire primitif.

La Lune est un corps rocheux relativement froid, avec une quantité d'eau limitée et peu de processus tectonique. Les scientifiques pensent actuellement que le système Terre-Lune s'est formé lorsqu'un corps de la taille de Mars surnommé Theia - qui dans la mythologie grecque était la mère de Selene, la déesse de la Lune - est entré en collision catastrophique avec la proto-Terre, provoquant le mélange des composants des deux corps. .

On pense que les débris de cette collision se sont séparés assez rapidement, peut-être en quelques millions d'années, pour former la Terre et la Lune. La Terre a fini par être plus grande et a évolué dans un endroit idéal en termes de taille idéale pour qu'elle devienne une planète dynamique avec une atmosphère et des océans. La Lune de la Terre a fini par être plus petite et n'avait pas une masse suffisante pour accueillir ces caractéristiques. Ainsi, la rétention de substances volatiles comme l'eau ou les gaz qui forment notre atmosphère, ou la rétention de chaleur interne suffisante pour maintenir le volcanisme et la tectonique planétaires à long terme, sont idiosyncratiques à la façon dont la collision formant la Terre et la Lune s'est produite. Des décennies d'observations ont démontré que l'histoire lunaire était beaucoup plus dynamique que prévu avec une activité volcanique et magnétique survenue il y a à peine 1 milliard d'années, beaucoup plus tard que prévu.

Un indice expliquant pourquoi la face proche et la face lointaine de la Lune sont si différentes vient de la forte asymétrie observable dans ses caractéristiques de surface. Sur le côté proche de la Lune, perpétuellement tourné vers la Terre, quelle que soit la nuit ou le jour, on peut observer des taches sombres et claires à l'œil nu. Les premiers astronomes ont nommé ces régions sombres « maria », ce qui signifie « mer » en latin, pensant qu'il s'agissait de plans d'eau par analogie avec la Terre. À l'aide de télescopes, les scientifiques ont pu comprendre il y a plus d'un siècle qu'il ne s'agissait pas en fait de mers, mais plutôt de cratères ou de caractéristiques volcaniques.

À l'époque, la plupart des scientifiques supposaient que la face cachée de la Lune, qu'ils n'auraient jamais pu voir, ressemblait plus ou moins à la face proche.

Cependant, comme la Lune est relativement proche de la Terre, seul à environ 380 000 km, la Lune a été le premier corps du système solaire que les humains ont pu explorer, d'abord à l'aide d'engins spatiaux sans équipage, puis «en personne». À la fin des années 1950 et au début des années 1960, des sondes spatiales sans équipage lancées par l'URSS ont renvoyé les premières images de la face cachée de la Lune, et les scientifiques ont été surpris de constater que les deux faces étaient très différentes. La face cachée n'avait presque pas de maria. Seulement 1% de la face cachée était couverte de maria par rapport à

31% pour le côté proche. Les scientifiques étaient perplexes, mais ils soupçonnaient que cette asymétrie offrait des indices sur la formation de la Lune.

À la fin des années 1960 et au début des années 1970, les missions Apollo de la NASA ont fait atterrir six engins spatiaux sur la Lune et les astronautes ont ramené 382 kg de roches lunaires pour tenter de comprendre l'origine de la Lune à l'aide d'analyses chimiques. Ayant des échantillons en main, les scientifiques ont rapidement compris que l'obscurité relative de ces plaques était due à leur composition géologique et qu'elles étaient, en fait, attribuables au volcanisme. Ils ont également identifié un nouveau type de signature rocheuse qu'ils ont nommé KREEP - abréviation de roche enrichie en potassium (symbole chimique K), éléments rares de la terre (REE, qui comprennent le cérium, le dysprosium, l'erbium, l'europium et d'autres éléments rares sur Terre ) et le phosphore (symbole chimique P) - qui était associé au maria. Mais pourquoi le volcanisme et cette signature KREEP devraient-ils être répartis de manière si inégale entre les côtés proche et éloigné de la Lune a de nouveau présenté une énigme.

Maintenant, en utilisant une combinaison d'observation, d'expériences en laboratoire et de modélisation informatique, des scientifiques du Earth‐Life Science Institute du Tokyo Institute of Technology, de l'Université de Floride, de la Carnegie Institution for Science, de l'Université Towson, du NASA Johnson Space Center et de l'Université de Le Nouveau-Mexique a apporté de nouveaux indices sur la façon dont la Lune a acquis son asymétrie proche et lointaine. Ces indices sont liés à une propriété importante de KREEP.

Le potassium (K), le thorium (Th) et l'uranium (U) sont, ce qui est important pour cette histoire, des éléments radioactivement instables. Cela signifie qu'ils se produisent dans une variété de configurations atomiques qui ont un nombre variable de neutrons. Ces atomes de composition variable sont connus sous le nom d'« isotopes », dont certains sont instables et se désagrègent pour donner d'autres éléments, produisant de la chaleur.

La chaleur de la désintégration radioactive de ces éléments peut aider à faire fondre les roches dans lesquelles ils sont contenus, ce qui peut expliquer en partie leur colocalisation.

Cette étude montre qu'en plus d'un chauffage accru, l'inclusion d'un composant KREEP dans les roches abaisse également leur température de fusion, aggravant l'activité volcanique attendue à partir de modèles de désintégration simplement radiogéniques. Parce que la plupart de ces coulées de lave ont été mises en place au début de l'histoire lunaire, cette étude ajoute également des contraintes sur le calendrier de l'évolution de la Lune et l'ordre dans lequel divers processus se sont produits sur la Lune.

Ce travail a nécessité une collaboration entre les scientifiques travaillant sur la théorie et l'expérimentation. Après avoir mené des expériences de fusion à haute température de roches avec divers composants KREEP, l'équipe a analysé les implications que cela aurait sur le moment et le volume de l'activité volcanique à la surface lunaire, fournissant des informations importantes sur les premiers stades de l'évolution du système Terre/Lune.

Le co-auteur de l'ELSI, Matthieu Laneuville, commente : « En raison de l'absence relative de processus d'érosion, la surface de la Lune enregistre des événements géologiques de la première histoire du système solaire. En particulier, les régions de la face proche de la Lune ont des concentrations d'éléments radioactifs comme U et Th contrairement à nulle part ailleurs sur la Lune. Comprendre l'origine de ces enrichissements locaux en U et Th peut aider à expliquer les premiers stades de la formation de la Lune et, par conséquent, les conditions sur la Terre primitive.'

Les résultats de cette étude suggèrent que les maria enrichies en KREEP de la Lune ont influencé l'évolution lunaire depuis la formation de la Lune. Laneuville pense que des preuves de ce type de processus non symétriques et auto-amplifiants pourraient être trouvées dans d'autres lunes de notre système solaire et pourraient être omniprésentes sur les corps rocheux de l'Univers.

Stephen M. Elardo 1,2,3* , Matthieu Laneuville 4 , Francis M. McCubbin 5 et Charles K. Shearer 6 , Construction précoce de la croûte renforcée sur la face visible de la Lune par la fonte du manteau et la dépression du point 8208, Géosciences de la nature, DOI : 10.1038/s41561��𔂤

1. Département des sciences géologiques, Université de Floride, Gainesville, FL, États-Unis.
2. Laboratoire de géophysique, Carnegie Institution for Science, Washington, DC, États-Unis.
3. Département de physique, d'astronomie et de géosciences, Towson University, Towson, MD, États-Unis.
4. Earth-Life Science Institute, Institut de technologie de Tokyo, Tokyo, Japon.
5. Centre spatial Johnson de la NASA, Houston, Texas, États-Unis.
6. Institute of Meteoritics, Université du Nouveau-Mexique, Albuquerque, NM, États-Unis.

Plus d'information

Institut de technologie de Tokyo (Tokyo Tech) est à la pointe de la recherche et de l'enseignement supérieur en tant que principale université pour la science et la technologie au Japon. Les chercheurs de Tokyo Tech excellent dans des domaines allant de la science des matériaux à la biologie, l'informatique et la physique. Fondée en 1881, Tokyo Tech accueille plus de 10 000 étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs par an, qui deviennent des leaders scientifiques et certains des ingénieurs les plus recherchés de l'industrie. Incarnant la philosophie japonaise du « monotsukuri », qui signifie « ingéniosité technique et innovation », la communauté Tokyo Tech s'efforce de contribuer à la société par le biais de recherches à fort impact.

L'Institut des sciences de la Terre et de la vie (ELSI) est l'un des ambitieux centres de recherche internationaux de première mondiale du Japon, dont l'objectif est de réaliser des progrès dans des domaines scientifiques largement interdisciplinaires en inspirant les plus grands esprits du monde à venir au Japon et à collaborer sur les problèmes scientifiques les plus difficiles. L'objectif principal d'ELSI est d'aborder l'origine et la coévolution de la Terre et de la vie.

L'Initiative mondiale des centres de recherche internationaux (WPI) a été lancé en 2007 par le ministère de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie (MEXT) pour aider à construire des centres de recherche visibles à l'échelle mondiale au Japon. Ces instituts promeuvent des normes de recherche élevées et des environnements de recherche exceptionnels qui attirent des chercheurs de première ligne du monde entier. Ces centres sont hautement autonomes, ce qui leur permet de révolutionner les modes conventionnels de fonctionnement et d'administration de la recherche au Japon.

Avertissement: AAAS et EurekAlert ! ne sont pas responsables de l'exactitude des communiqués de presse publiés sur EurekAlert! par les institutions contributrices ou pour l'utilisation de toute information via le système EurekAlert.


Que sont les piliers solaires ou les piliers lumineux ?

Voir les photos de la communauté EarthSky. | Raul Cortes à Oslo, Norvège, a capturé cette photo d'un pilier solaire lors d'un coucher de soleil sur Oslo, le 14 janvier 2021. Merci, Raul !

Les piliers solaires sont des faisceaux de lumière qui s'étendent verticalement vers le haut (ou vers le bas) à partir d'une source de lumière vive, telle que le soleil ou une autre lumière vive bas sur l'horizon. Ils peuvent mesurer de 5 à 10 degrés et parfois même plus. Ils peuvent s'allonger ou s'éclaircir lorsque vous les regardez.

Ils sont beaux et merveilleux. Ils sont également à l'origine de certains rapports d'ovnis !

Voir les photos de la communauté EarthSky. | Penelope Parson de Brooklin, Maine, a capturé cette photo d'un pilier solaire le 8 janvier 2021, juste après le coucher du soleil. Elle a expliqué qu'elle n'avait «jamais vu de pilier solaire !». Merci Pénélope ! Voir les photos de la communauté EarthSky. | Susan Ogan à Marblehead, Massachusetts, a capturé cette photo d'un pilier solaire le 30 décembre 2020. Elle a écrit : “Cette image a été prise au lever du soleil. Je l'ai pris en l'honneur de toutes les personnes qui pleurent la perte de quelqu'un de spécial. Je photographie fréquemment des levers de soleil et j'ai été émerveillé par ce pilier solaire rare et cela me rappelle qu'il existe un chemin vers les cieux et que nous sommes tous connectés par la beauté du soleil. Tenez bon.” Magnifique ! Merci, Suzanne. Voir les photos de la communauté EarthSky. | Nicholas Holshouser a capturé cette photo depuis le Blue Ridge Parkway Milepost 412 en Caroline du Nord, tôt le matin du 1er décembre 2020. Il a écrit: «Le premier front froid de la saison a fait chuter les températures chez les adolescents (un peu en dessous de zéro degré C ) le long de la Blue Ridge Parkway. Alors que le brouillard roulait sur la crête derrière moi, la lumière du soleil (de dessous l'horizon) a commencé à illuminer l'air froid et a créé un magnifique pilier solaire. Le pilier solaire s'étendait même au-dessus des nuages. Facilement l'exemple le plus parfait d'un pilier solaire que j'aie jamais vu. Merci, Nicholas ! Voir les photos de la communauté EarthSky. | Nancy Ricigliano à Jones Beach, New York, a attrapé ce pilier solaire le 3 mars 2019.

Les piliers solaires ou les piliers lumineux se forment lorsque la lumière du soleil (ou une autre source de lumière vive) se reflète sur les surfaces de millions de cristaux de glace tombant associés à de minces nuages ​​​​de haut niveau, par exemple des nuages ​​cirrostratus. Les cristaux de glace ont des faces à peu près horizontales. Ils tombent dans l'atmosphère terrestre, se balançant légèrement d'un côté à l'autre.

Quel est le meilleur moment pour voir un pilier solaire ou un pilier lumineux ? Vous verrez le plus souvent des piliers solaires lorsque le soleil est bas dans le ciel à l'ouest avant le coucher du soleil, ou bas à l'est juste après l'aube. Vous pourriez même voir un pilier solaire lorsque le soleil est sous l'horizon. Des piliers lumineux sont visibles à toute heure de la nuit.

Michael Busch a capturé cette paire de photos le 12 décembre 2018 et a écrit : “Incroyable pilier solaire au-dessus puis en dessous du soleil. Fire Island, New York.” Wow ! Merci, Michel.

Ils s'appellent piliers du soleil quand le soleil aide à les faire. Mais la lune ou même les lampadaires peuvent également créer ce phénomène lumineux, auquel cas le nom pilier lumineux est plus approprié.

Ces piliers de lumière incitent souvent les gens à rapporter des observations d'ovnis. Ils peuvent parfois sembler étranges ! On dit qu'il y a beaucoup de rapports d'OVNI causés par des piliers lumineux au-dessus des chutes du Niagara, où la brume de la ruée des eaux descendantes interagit avec de nombreux projecteurs orientés vers le haut. Des piliers légers apparaissent fréquemment au-dessus des chutes du Niagara, surtout en hiver.

Comme toujours, l'excellent site Web Atmospheric Optics est un endroit merveilleux où aller et en savoir plus sur les piliers solaires.

7 décembre 2018, lever du soleil depuis Independence, Oregon, via Kathryn M. Bennett. Remarquez le pilier solaire ! Kathryn a déclaré qu'elle avait littéralement couru dehors pour obtenir des images avant de devoir partir travailler. “Alors que je photographiais, j'ai remarqué le pilier solaire.” Joe C. Tabb et Dawn Tabb ont attrapé cet incroyable pilier solaire au coucher du soleil le 10 mai 2016. Une tempête venait de passer. La côte ouest des États-Unis a reçu un incroyable pilier solaire le premier soir du printemps 2016. Photo de Lyle Evans à Highland, en Californie. Une autre photo du magnifique pilier solaire vu le 20 mars 2016, depuis la côte ouest des États-Unis. Celui-ci est de Chris Levitan Photography. Merci, Chris ! Les piliers solaires ou les piliers lumineux sont formés par réflexion de cristaux de glace en forme de plaques hexagonales dans l'air de la Terre. Ces cristaux dérivent dans l'atmosphère avec une orientation horizontale, se balançant doucement d'un côté à l'autre lorsqu'ils tombent. Diagramme via l'Université de l'Illinois. Voir plus grand. | Wesley Liikane à Severn Bridge, en Ontario, a capturé ces piliers lumineux le 23 décembre 2013. Voir plus de photos de Wesley à Cowboy with a Camera sur Facebook. Les bernaches du Canada ressemblent à des fantômes lorsqu'elles volent à travers un pilier solaire – le 28 janvier 2017 – à Quakertown, en Pennsylvanie. Voir plus grand. | Pilier solaire vu par Colin Chatfield, ami Facebook d'EarthSky, le 6 novembre 2012, à Saskatoon, Saskatchewan, Canada. Merci, Colin. Voir plus grand. | Pilier solaire vu par Shanna Dennis, amie d'EarthSky sur Facebook. Merci Shanna. Photo via l'amie Facebook d'EarthSky, Kim Smith, prise en février 2013. Elle a écrit : “Mon tout premier pilier solaire ! Nous ne les voyons pas souvent ici à Walker Creek, Arkansas. Je suis content d'être sorti pour photographier le coucher de soleil aujourd'hui lorsque cela s'est produit. ” Merci, Kim !

Conclusion : dans les bonnes conditions, des puits de lumière verticaux peuvent être vus s'étendre vers le haut ou vers le bas depuis le soleil ou d'autres sources de lumière vive. Ceux-ci sont appelés piliers solaires, ou piliers lumineux, et sont causés par la lumière réfléchie par les cristaux de glace hexagonaux dérivant dans l'atmosphère terrestre.


Énergie des Pleines Lunes & Nouvelles Lunes

Lisez notre LIGHTBRARY mensuel régulier Postez et apprenez à vous connecter à l'énergie de la Lune, du Soleil, des planètes et du grand Cosmos en 2020.

Signification spirituelle de nos phases lunaires

Notre Lune et le Soleil émanent des fréquences et ces ondes d'énergie influencent les marées de la Terre et l'eau de notre corps, éveillant nos émotions, nos comportements et notre conscience.

le SOLEIL représente notre « monde extérieur », notre identité, notre personnalité, notre ego. Il représente la façon dont nous «brisons notre lumière» dans le monde, le moment présent, notre expression archétype yang ou masculin. Le Soleil nous offre force, courage et vision illuminée de l'Âme.

le LUNE représente notre «monde intérieur», nos émotions cachées, nos désirs, notre moi de l'ombre, nos peurs/soucis et nos rêves. Il représente nos sentiments, nos croyances inconscientes, le passé et notre archétype yin ou déesse féminine. La Lune nous offre la capacité de ressentir, d'apprendre du passé et de déverrouiller et d'exprimer notre essence de manière créative.

Nouvelle lune

le NOUVELLE LUNE représente le début de notre mois lunaire de 29 jours.

Au cours d'une Nouvelle Lune, la Lune est à peu près assise entre la Terre et le Soleil, d'où le Soleil brille sur le «côté obscur de la lune», le côté de la lune que nous ne voyons jamais. En conséquence, nous ne pouvons pas voir la lune car le côté qui fait face à la Terre n'est pas illuminé.

La Lune et le Soleil sont dans le même signe du zodiaque lors d'une Nouvelle Lune… donnant une augmentation ou une concentration exponentielle de l'énergie.

La Nouvelle Lune est le moment idéal pour définir vos intentions, écrire des objectifs ou commencer de nouveaux projets pour le cycle à venir. Dans l'obscurité, le sol fertile, vous plantez les graines de vos désirs les plus sincères sur la Nouvelle Lune, concentrant consciemment votre Esprit/Corps/Esprit sur le « sentiment » de vos désirs.

Envisagez de vous asseoir lors d'une cérémonie ou d'une méditation personnelle et d'écrire vos intentions et vos désirs de manifestation les plus sincères pour le nouveau cycle lunaire. Signez vos désirs de manifestation avec l'affirmation ‘Et c'est ainsi’. Proclamez vos désirs de manifestation à l'Univers en les disant ou en les chantant à haute voix. Après votre cérémonie, placez vos désirs de manifestations manuscrites sur votre autel de cristal personnel ou votre table de chevet ou même sous votre oreiller.

Indice: Comme coup de pouce supplémentaire, lors de votre cérémonie de désir de manifestation de la nouvelle lune, utilisez notre Essence of Angels® Golden Quantum Essence pour aligner votre cœur/esprit avec le champ éthérique dans toutes les directions du temps et de l'espace. Vos ondulations d'intention impriment le champ et donnent à vos désirs de manifestation une forme physique. Vous pouvez également programmer un cristal ou créer une grille de cristal selon Crystal Light Healing® et l'utiliser pour amplifier l'énergie de vos désirs de manifestation.

Lune croissante

La Lune est dans son FARTAGE Phase lors de la transition de la Nouvelle Lune à la Pleine Lune, d'où l'augmentation progressive de la taille de la partie illuminée.

Pendant la phase de croissance (croissant, premier quartier, gibbeux), l'énergie de vos intentions, objectifs et visions de la Nouvelle Lune se construit. Pendant ce temps, laissez vos rêves, votre curiosité et votre émerveillement vous guider dans la mise en forme de vos désirs de manifestation.

Libérez-vous de toutes les peurs ou de tout contrôle que vous pourriez avoir en essayant de réaliser vos désirs de manifestation. Au lieu de cela, réjouissez-vous du sentiment de ressentir ce que vos désirs de manifestation SENTENT de l'intérieur.

Invitez la synchronicité dans votre vie, croyez en la magie, voyez un monde plus beau à travers votre cœur et abandonnez-vous aux dons de l'Univers. Sachez au plus profond de votre cœur que vous êtes un être divin de lumière éternelle et d'amour et laissez l'abondance, la joie, le rire et le bonheur guider vos journées.

Pleine lune

le PLEINE LUNE marque le milieu de notre cycle lunaire de 29 jours.

Lors d'une Pleine Lune, la Lune est assise en face du Soleil, entièrement éclairée par la lumière du Soleil. Par conséquent, la Lune et le Soleil sont de part et d'autre du zodiaque pendant une Pleine Lune… ce qui peut constituer un aspect énergétique difficile ou intense, mais aussi un potentiel très puissant, car la Lune et le Solaire (yin et yang) sont en équilibre harmonique naturel.

L'énergie d'une Pleine Lune (influencée par le transit actuel du Zodiaque) est augmentée et les émotions, les sentiments, les processus mentaux, les rêves, etc. sont tous amplifiés. Lorsque le Soleil et la Lune s'opposent pendant une Pleine Lune, cela peut provoquer des tensions et des frictions inconfortables, mais en même temps une plus grande amplification de la vision et une possibilité potentielle.

C'est un moment puissant de gratitude, reconnaissant gracieusement la beauté de la vie elle-même et tout ce que vous avez apporté à l'existence. Vous pouvez ressentir un désir ardent d'exprimer votre créativité, de vous épanouir dans des activités sensuelles et à travers des vibrations féroces mais profondément tendres, abandonner tous les aspects de votre vie qui ne servent plus la vision la plus grandiose de votre âme.

Ayez également de la gratitude pour vos désirs de manifestation - pour les choses que vous avez manifestées et pour ces choses qui prendront forme à une date ultérieure dans le calendrier divin et pour le plus grand bien de tous. N'oubliez pas que vos désirs de manifestation peuvent apparaître de manière inattendue et « sembler différent de vos désirs d'origine » alors que vos « sentiments » créent quelque chose de plus beau, de plus sacré et de plus divin pour votre plus grand objectif sur Terre. Vous pouvez vous sentir guidé pour enterrer vos désirs de manifestation en l'honneur de votre reddition à une force plus grande que vous.

La Pleine Lune est le moment idéal pour « prendre un bain de lune » : asseyez-vous simplement à la lumière de la lune et méditez. Lorsque vous inspirez, permettez à la lune de réchauffer votre cœur et d'étendre la beauté du moment présent et lorsque vous expirez, laissez la lumière de la lune transmuter ce que vous souhaitez libérer.

Les cérémonies de pleine lune, que ce soit en allumant une bougie pour vous-même ou en vous réunissant avec d'autres dans un cercle sacré, sont un moyen puissant d'apporter la guérison à soi/au groupe et d'ÊTRE simplement cette vague d'AMOUR pour toute l'humanité et la planète Terre. J'ADORE placer mes cristaux sous la Pleine Lune pour nettoyer leurs structures cristallines et les infuser des vibrations solaires réfléchies.

Indice: Comme un coup de pouce supplémentaire, pendant votre Cérémonie de Bain / Bougie de Pleine Lune, utilisez notre Essence de Guérisseurs Anciens pour éveiller votre conscience aux Anciens qui ont parcouru la Terre, à votre SOI éternel Guérisseur Ancien et au domaine de l'Intelligence Infinie à travers vous. Vous pouvez également créer une grille de cristal ou vous baigner dans un bain de cristal d'eau structurée selon Crystal Light Healing® pour chérir la beauté du moment présent et laisser aller tout ce qui monte pour être libéré.

Lune décroissante

La Lune est dans son DÉCLIN Phase lors de la transition de la pleine lune à la nouvelle lune, d'où la partie illuminée diminue progressivement de taille.

Pendant la phase décroissante (gibbous, dernier quartier, croissant), l'énergie ralentit en se déplaçant vers l'intérieur, un temps de réflexion intérieure, de révision et de contemplation. Pendant cette phase, à partir d'un lieu de non-jugement et d'être l'"observateur" Réfléchissez à tous les aspects de votre vie : relations, travail, créativité, abondance, santé, bien-être, etc. Discernez quels domaines de votre vie sont en équilibre harmonieux et fluide et quels domaines se sentent étouffés, tendus ou en état de lutte & mal-aise.

Honorez vos forces, vos réalisations, vos réalisations, votre croissance personnelle et votre expansion au cours de ce cycle. Reconnaissez en vous comment vos évolutions personnelles contribuent au service de quelque chose de plus grand que vous et voyez comment vos ondulations personnelles d'amour tissent la magie dans la vie des autres.

De plus, alors que la lune traverse son dernier croissant dans les jours précédant la Nouvelle Lune, reconnaissez en vous les pensées, les comportements, les pensées négatives, les mauvaises habitudes ou l'anxiété/le stress qui ont attiré votre attention au cours de ce cycle. AIMEZ votre ombre de tout cœur et CHOISISSEZ de ne pas laisser ces ‘histoires’ vous empêcher de faire briller votre lumière. Et n'oubliez pas de vous REPOSER et de VOUS nourrir avant le prochain cycle de la nouvelle lune.

Sortez de la Lune Décroissante et entrez dans le prochain Cycle de la Nouvelle Lune avec une vision fraîche et éveillée de vous-même. Voyez un plus grand potentiel de votre âme et ayez le courage de suivre vos désirs sincères.


Épilation gibbeuse

Après le premier trimestre, la partie illuminée continue d'augmenter, mais maintenant elle est plus de la moitié. A cette phase, des bourgeons se préparent à fleurir. Cela indique une étape de développement où les idées et les plans peuvent être cultivés et affinés avant la prochaine étape. Il représente gagner et atteindre. Il peut être appliqué à ce que vous souhaitez acquérir et développer, comme des amis, de la richesse, des compétences, etc.


Les phases spirituelles de la lune

La Lune est un beau mystère, elle a captivé l'attention de tout le monde à un moment donné. La Lune est un symbole ancien, elle a façonné la façon dont nous suivons et comprenons le temps, elle se lève chaque jour en apportant la nuit, elle contrôle les marées et est censée affecter nos champs énergétiques. Il représente une énergie féminine puissante et puissante. La Lune signifie sagesse, illusion, intuition et connexion spirituelle. Le cycle de la Lune est lié à la naissance, à la mort et à la réincarnation, comme le cycle d'une graine : elle grandit en une fleur, elle s'épanouit puis elle meurt.

Nous sommes tous capables de nous harmoniser avec les énergies de la Lune et d'activer notre pouvoir intérieur. Le cycle lunaire est composé de différentes étapes.

Se familiariser avec les énergies de la Lune est la première étape sur ce chemin et apprendre comment ces puissantes énergies peuvent être exploitées dans votre vie. Nous pouvons utiliser les connaissances sur le cycle de la Lune pour réfléchir à nous-mêmes et à nos propres besoins. Chacun des états lunaires reflète des aspects différents d'un chemin spirituel qui se poursuit avec de multiples répétitions et un apprentissage continu.

Chacun des cycles de la lune est différent, il a sa propre forme unique et peut être facilement repéré. Chacun de ces cycles porte en lui sa propre signification spirituelle et cela peut être utilisé pour nous aider à suivre les énergies en constante évolution. La Lune met environ 28 jours pour orbiter autour de la Terre et c'est ainsi que nous voyons un cycle complet environ chaque mois. Apprenons à connaître les phases de la Lune et comment nous pouvons exploiter ce pouvoir et grandir spirituellement.


La science derrière les arcs-en-ciel ou les arcs-en-ciel vus la nuit

La plupart d'entre nous ont vu des arcs-en-ciel ou même des doubles arcs-en-ciel illuminant le ciel étouffant après un orage, mais il y a de fortes chances que vous n'ayez pas vu d'arc lunaire.

Le soleil n'est pas la seule source de lumière qui peut créer ces arcs.

Nous voyons assez souvent des "arcs-en-ciel", qu'il s'agisse d'une véritable arche de gouttes de pluie colorées ou du reflet de votre vélo prismatique, verre d'eau, téléphone ou voiture.

Les arcs-en-ciel lunaires, ou arcs de lune, se forment de la même manière que les arcs-en-ciel "ROY G. BIV" dont on nous apprend à l'école - sauf que la lumière vient de la lune. Les arcs-en-ciel et les arcs lunaires sont liés à l'emplacement.

La lune peut créer des arcs-en-ciel si la lumière réfléchie est suffisamment brillante et qu'il y a suffisamment d'humidité au bon endroit dans notre atmosphère.

Notre lune doit être presque pleine afin de fournir suffisamment de lumière pour que les arcs lunaires se forment. Même à la pleine lune, notre satellite naturel ne fournit pas autant de lumière que le soleil.

La lumière qui est envoyée de la lune vers notre atmosphère se réfracte, ou rebondit, à travers les gouttelettes de pluie. Cette lumière est séparée sous différents angles dans la goutte de pluie, comme un prisme en plusieurs couleurs, où les couleurs plus chaudes comme le rouge et l'orange correspondent aux longueurs d'onde plus longues et les couleurs plus froides comme le bleu et le violet correspondent aux plus courtes.

Si les gouttelettes sont trop petites, comme dans le brouillard ou la brume, les couleurs sont moins capables de se séparer complètement et un arc de brouillard blanc ou gris se formera. Des arcs de brume peuvent se former pendant la nuit s'il y a suffisamment de clair de lune et d'humidité dans l'air.

Qu'en est-il des doubles arcs-en-ciel, qui se produisent lorsque la lumière rebondit deux fois à l'intérieur d'une goutte de pluie ? Avec des rebonds supplémentaires, cette lumière sort de la goutte de pluie dans la rangée opposée par rapport au premier arc et à un angle légèrement plus élevé dans le ciel.

En théorie, si la lumière se réfracte trois ou quatre fois, vous pourriez obtenir des arcs-en-ciel triples ou quadruples avec des couleurs inversées à chaque fois. C'est beaucoup moins probable dans les moonbows car l'intensité de la lumière nécessaire même pour un double moonbow n'est pas assez forte dans la plupart des cas. La lumière est perdue par la goutte de pluie après la création de chaque arc lunaire, donc la lumière du deuxième ou du troisième arc lunaire n'est que la lumière restante du premier arc.

En conséquence, les couleurs exsudées dans un arc lunaire ne sont pas aussi vives que celles observées dans un arc-en-ciel. Les couleurs et la netteté peuvent également être plus diffuses, notamment pour les phases de lune décroissante ou croissante.


Soleil et lune

Lorsque la Lune est nouvelle, les Luminaires - le Soleil et la Lune - sont alignés dans le même signe du zodiaque. Cela en fait un temps chargé avec les énergies concentrées de ce signe. Une Nouvelle Lune est un point d'attention symbolique et un portail symbolique pour de nouveaux commencements.

Les Nouvelles Lunes sont un moment idéal pour définir des intentions pour les choses que vous aimeriez créer, développer, cultiver, manifester. Il existe de nombreuses façons d'initier cette communion avec l'Univers, de l'allumage d'une bougie aux rituels élaborés. Ce qui compte, c'est que vous vous engagiez dans votre vision et que vous soyez ouvert à recevoir les conseils, la guérison et le soutien de l'Esprit.


    dure un peu moins de 24 heures. dure 365,25 jours. Ce 0,25 supplémentaire signifie que tous les quatre ans, nous devons ajouter un jour à notre calendrier. Nous l'appelons un jour bissextile (dans une année bissextile).
  • La Terre n'a qu'une Lune. C'est la seule planète à n'avoir qu'une seule lune.
  • La Terre a beaucoup de vaisseaux spatiaux qui la surveillent. Il y a encore beaucoup à apprendre sur notre planète natale.
  • La Terre est la troisième planète du Soleil dans notre système solaire. Cela signifie que Vénus et Mars sont les planètes voisines de la Terre.

Remarques

    "Ici reposent les corps de Ho et Hi dont le sort bien que triste était visible, étant pendus parce qu'ils ne pouvaient pas espionner l'éclipse qui était invisible."
    - Auteur inconnu (l'histoire peut être apocryphe)
    "I will make the Sun go down at noon, and darken the Earth in broad daylight"
    - The Bible Amos 8:9
    "Zeus, the father of the Olympic Gods, turned mid-day into night, hiding the light of the dazzling Sun and sore fear came upon men."
    "Nothing can be surprising any more or impossible or miraculous, now that Zeus, father of the Olympians has made night out of noonday, hiding the bright sunlight, and . . . fear has come upon mankind. After this, men can believe anything, expect anything. Don't any of you be surprised in future if land beasts change places with dolphins and go to live in their salty pastures, and get to like the sounding waves of the sea more than the land, while the dolphins prefer the mountains."
    - Archilochus, Greek poet
    "When, in the sixth year they encountered one another, it so fell out that, after they had joined battle, the day suddenly turned into night. Now that this transformation of day (into night) would occur was foretold to the Ionians by Thales of Miletus, who fixed as the limit of time this very year in which the change actually took place."
    ". . . there was war between the Lydians and the Medes five years. . . . They were still warring with equal success, when it chanced, at an encounter which happened in the sixth year, that during the battle the day turned to night. Thales of Miletus had foretold this loss of daylight to the Ionians, fixing it within the year in which the change did indeed happen. So when the Lydians and Medes saw the day turned to night, they ceased from fighting, and both were the more zealous to make peace."
    - History I, 74 by Herodotus
    "Oldest European record of a verifiable solar eclipse (annular)--by the Greek historian Thucydides"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    'Now, grant me that nothing that happens to the sun is so like its setting as a solar eclipse. You will, if you call to mind this conjunction recently which, beginning just after noonday, made many stars shine out from many parts of the sky and tempered the air in the manner of twilight. If you do not recall it, Theon here will cite us Mimnermus and Cydias and Archilochus and Stesichorus besides and Pindar, who during eclipses bewail "the brightest star bereft" and "at midday night falling" and say that the beam of the sun" (is sped) the path of shade" '.
    - "De facie in orbe lunae (On the face on the moon)" in Plutarch's Moralia XII by Plutarch
    See: Stepenson and Fatoohi
    "Firmicus (Sicily) is first to report solar prominences, seen during an annular eclipse"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "First report of a comet discovered during a solar eclipse, seen by the historian Philostorgius in Asia Minor"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "First clear description of the corona seen during a total eclipse--by a chronicler in Constantinople"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox

    "The elements manifested their sorrow at this great man's [King Henry 1] departure from England. For the Sun on that day at the 6th hour shrouded his glorious face, as the poets say, in hideous darkness, agitating the hearts of men by an eclipse and on the 6th day of the week early in the morning there was so great an earthquake that the ground appeared absolutely to sink down an horrid noise being first heard beneath the surface."
    - Historia Novella by William of Malmesbury

    "On the 14th May, which was the Tuesday in Rogation Week, the unusual eclipse of the Sun took place very early in the morning, immediately after sunrise and it became so dark that the labourers, who had commenced their morning's work, were obliged to leave it, and returned again to their beds to sleep but in about an hour's time, to the astonishment of many, the Sun regained its usual brightness."
    - Flores Historiarum by Rogerus de Wendover
    "Solar eclipse observed by Jean de Murs in St. Germain des Pres. He notes that there was a large error between the observed time and the time given by the Alphonsine tables and said that it is "necessary to quickly correct" the tables."
    - Dr. John Steele
    "Jose Joaquin de Ferrer (Spain), observing at Kinderhook, New York, gives the name corona to the glow of the faint outer atmosphere of the Sun seen during a total eclipse he proposes that the corona must belong to the Sun, not the Moon, because of its great size"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "Birger Wassenius (Sweden), observing an eclipse near G teborg, is the first to report prominences visibleto the unaided eye he attributes them to the Moon"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "Observations of the Late Total Eclipse of the Sun on the 22d of April Last Past . . .," Philosophical Transactions, 29 (1714-16): 245-6 by Edmond Halley
    "Johannes Kepler (Germany) is the first to comment scientifically on the solar corona, suggesting that it is light reflected from matter around the Sun (based on reports of eclipses he never saw a total eclipse)"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "Francis Baily (United Kingdom), during an annular eclipse in Scotland, calls attention to the brief bright beads of light that appear close to totality as the Sun's disk is blocked except for sunlight streaming through lunar valleys along the limb. This phenomenon becomes known as Baily's Beads"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "Francis Baily (United Kingdom), at an eclipse in Italy, focuses attention on the corona and prominences and identifies them as part of the Sun's atmosphere"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox

    "The aspect of Nature during the total eclipse was grand beyond descriptions. This feature is dwelt upon with more than usual emphasis in many of the published accounts. I have never seen it suggested that the mountainous character of the country might have had something to do with it, but that idea would seem not improbable."
    - Hind

"First astronomical photograph of a total eclipse: a daguerreotype by Berkowski at K nigsberg, Prussia"
"Robert Grant and William Swan (United Kingdom) and Karl Ludwig von Littrow (Austria) determine that prominences are part of the Sun because the Moon is seen to cover and uncover them as it moves in front of the Sun"
"George B. Airy (United Kingdom) is the first to describe the Sun's chromosphere: he calls it the sierra, thinking that he is seeing mountains on the Sun, but he is actually seeing small prominences (spicules) that give the chromosphere a jagged appearance. Because of its reddish color, J. Norman Lockyer names this layer of the Sun's atmosphere the chromosphere in 1868"
- Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox

"The prominences were clearly visible, especially a large hooked protuberance. This remarkable stream of hydrogen gas, rendered incandescent while passing through the heated photosphere of the Sun, attracted the attention of nearly all the observers at the different stations."
- Edwin Dunkin

    "First wet plate photographs of an eclipse they require 1/30 of the exposure time of a daguerreotype"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "During an eclipse seen from the Red Sea through India to Malaysia and New Guinea, prominences are first studied with spectroscopes and shown to be composed primarily of hydrogen by James Francis Tennant (United Kingdom), John Herschel (United Kingdom--son of John F. W. Herschel, grandson of William), Jules Janssen (France), Georges Rayet (France) and Norman Pogson (United Kingdom/India)"
    "Pierre Jules Cesar Janssen (France) and J. Norman Lockyer (United Kingdom) independently demonstrate that prominences are part of the Sun (not Moon) by observing them in days after the eclipse of August 18"
    "J. Norman Lockyer (United Kingdom) identifies a yellow spectral line in the Sun's corona as the signature of a chemical element as yet unknown on Earth. He later names it helium, after the Greek word helios, the Sun. Helium is first identified on Earth by William Ramsay in 1895"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "Charles Augustus Young and William Harkness (United States) independently discover a new bright (emission) line in the spectrum of the Sun's corona, never before observed on Earth they ascribe it to a new element and it is named coronium. In 1941, this green line is identified by Bengt Edlen (Sweden) as iron that has lost 13 electrons"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "Jules Janssen (France) uses a balloon to escape the German siege of Paris in order to study the December 22 eclipse in Algeria. He reaches Algeria, but the eclipse is clouded out"
    "Charles A. Young (United States), observing an eclipse in Spain, discovers that the chromosphere is the layer in the solar atmosphere that produces the dark lines in the Sun's spectrum"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "Jules Janssen (France) uses spectroscopy from an eclipse in India to propose that the corona consists of both hot gases and cooler particles and hence is part of the Sun"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "Samuel P. Langley and Cleveland Abbe (United States), observing from Pike's Peak in Colorado, and Simon Newcomb (United States), observing from Wyoming, notice coronal streamers extending more than 6 degrees from the Sun along the ecliptic and suggest that this glow is the origin of the zodiacal light"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "Dmitry Ivanovich Mendeleev (Russia) uses a balloon to ascend above the cloud cover to an altitude of 11,500 feet (3.5 kilometers) to observe an eclipse in Russia"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "Arthur S. Eddington (United Kingdom) and co-workers, observing a total solar eclipse from Principe and Brazil, confirm the bending of starlight by gravity as predicted by Einstein in his general theory of relativity"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "William Wallace Campbell and Robert J. Trumpler (United States) reconfirm Einstein's relativistic bending of starlight during an eclipse in Wallal, Australia"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "G. G. Cillie (United Kingdom) and Donald H. Menzel (United States) use eclipse spectra to show that the Sun's corona has a higher temperature (faster atomic motion) than the photosphere. Confirmed, with much higher temperatures, by R. O. Redman during an eclipse in South Africa on October 1, 1940"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox
    "John Beckman (United Kingdom) and other scientists use a Concorde supersonic passenger jet flying at 1,250 miles per hour (2,000 kilometers per hour) over Africa to extend the duration of solar eclipse totality to 74 minutes--10 times longer than can ever be observed from the ground"
    - Totality - Eclipses of the Sun (3rd edition) by Littmann, Espenak, and Willcox

References for Solar Eclipses of Historical Interest

Brewer, B., Éclipse, Earth View, Seattle, 1991.

Harris, Joel K., and Talcott, Richard L. Chasing the Shadow, Kalmbach Publishing Co, 1994.

Humphreys, Colin J. and Waddington, W. G., "Dating the Crucifixion", Nature, Vol. 306, No. 5945, p.743-746, 22 December 1983.

Littmann, M., Espenak, F., and Willcox, K. Totality - Eclipses of the Sun (3rd Ed.), Oxford University Press, New York, 2008.

Schaefer, Bradley E., "Solar Eclipses That Changed the World", Sky and Telescope, May, 1994, p.36-39.

Schaefer, Bradley E., "Lunar Eclipses That Changed the World", Sky and Telescope, December, 1992, p.639-642.

Schaefer, Bradley E., "Dating the Crucifixion", Sky and Telescope, April, 1989, p.374.

Schaefer, Bradley E., "Lunar Visibility and the Crucifixion", Q. J. R. Astr. Soc., 1990, 31, p.53-67.

Steel, Duncan, Eclipse: The Celestial Phenomenon That Changed the Course of History (Washington, D.C.: The Joseph Henry Press, 2001)

Walters, Alice N., "Ephemeral Events: English Broadsides of Early Eighteenth-Century Solar Eclipses," Hist. Sci. 37 (1999)

Prédictions

The coordinates of the Sun used in these predictions are based on the VSOP87 theory [Bretagnon and Francou, 1988]. The Moon's coordinates are based on the ELP-2000/82 theory [Chapront-Touze and Chapront, 1983]. For more information, see: Solar and Lunar Ephemerides. The revised value used for the Moon's secular acceleration is n-dot = -25.858 arc-sec/cy*cy, as deduced from the Apollo lunar laser ranging experiment (Chapront, Chapront-Touze, and Francou, 2002).

The largest uncertainty in the eclipse predictions is caused by fluctuations in Earth's rotation due primarily to tidal friction of the Moon. The resultant drift in apparent clock time is expressed as ΔT and is determined as follows:

  1. pre-1950's: ΔT calculated from empirical fits to historical records derived by Morrison and Stephenson (2004)
  2. 1955-present: ΔT obtained from published observations
  3. future: ΔT is extrapolated from current values weighted by the long term trend from tidal effects

A series of polynomial expressions have been derived to simplify the evaluation of ΔT for any time from -1999 to +3000. The uncertainty in ΔT over this period can be estimated from scatter in the measurements.

Remerciements

The data presented here are based on predictions published in:


Voir la vidéo: Kuu heijastaa auringon valoa, Vapauttava Totuus (Janvier 2022).